Les amateurs de bière et les brasseurs en parlent régulièrement. Des évènements portent son nom. On l'aperçoit sur les étiquettes de certaines bières... La plupart d'entre nous reconnaissent le mot "beer", bière, mais pour ce qui est du mot "craft", il est plus difficile de le traduire en français. Le terme craft beer nous vient tout droit des États-Unis, berceau de la révolution brassicole.

Une craft beer n'est rien sans son craft brewer

Une craft beer est une bière brassée par un brasseur appelé craft brewer. Malgré ce que l'on pourrait croire, elle dépend exclusivement de son brasseur : chaque bière brassée par un craft brewer est une craft beer.

Aux États-Unis, tous les brasseurs ne sont pas des craft brewers car c'est un statut réglementé. Le craft brewer a été définit juridiquement grâce à la Brewers Association comme étant un brasseur possédant une brasserie qui répond à 3 règles précises :

1. De petite taille :

Elle doit avoir une production annuelle inférieure ou égale à 6 millions de barils de bière, soit 700 millions de litres.

2. Indépendante : 

Moins de 25% de la brasserie doit être détenue ou contrôlée par une entreprise du secteur des boissons alcoolisées qui n’est pas elle-même craft brewer.

3. Traditionnelle : 

La majorité de l’alcool produit par l'établissement doit être de la bière brassée à partir de matières premières traditionnelles. Les boissons maltées aromatisées ne sont pas considérées comme étant de la bière : les arômes ne sont pas tolérés.